Notre mission

Témoignage

J’ai commencé à avoir des problèmes de vue vers l’âge de 40 ans et chaque année, ma vue a continué à diminuer. Ma vie est devenue plus difficile. Je trébuchais de plus en plus, je me sentais souvent seule. En 2011 ma vision centrale a disparu. Au début, j’ai eu peur d’en parler à mon employeur, car je ne voulais pas être mise à l’écart, mais il est arrivé un moment où je ne pouvais plus le cacher. À trois ans de ma retraite, on m’a gentiment fait comprendre que je ne pouvais plus continuer à mon poste, sans être licenciée. J’ai eu l’impression d’être mise au placard... Une personne m’a quand même tendu la main pour aménager mon poste, me permettant de pouvoir travailler mes 6 derniers mois avant mon départ à la retraite.

J’ai fait ma demande à l’école des chiens guides de Paris en novembre 2015 et j’ai rencontré Orson en 2019. Comme moi, Orson est très dynamique, il est doté d’un esprit vif et joueur. Je dois dire qu’au début ce n’était pas forcément le coup de foudre immédiat, mais nous avons co-construit une relation de confiance entre lui et moi qui s’est étoffée avec le temps. On nous dit souvent qu’on ressemble à un petit couple ! Ça m’a changé la vie d’avoir un compagnon avec moi. Il facilite mes déplacements surtout en cette période de l’année où il y a peu de contraste de luminosité et plus d’obstacles sur la route, liés aux intempéries. Il m’apporte de la sérénité au quotidien, car il est tout le temps présent à mes côtés.  C’est un chien malin ! Sans que j’ai besoin de lui parler, il me comprend et sait où je veux aller.

Brigitte et Orson

Brigitte et son chien guide Orson