Toutes les actualités

Entretien avec Antoine Moreno, Vice-Président de l’École de chiens guides de Paris, maître du chien guide Isséo, berger suisse, son 6ème chien guide.

  • Racontez-nous votre première rencontre avec un chien guide 

Lors d’une formation, j’ai revu un camarade qui était accompagné d’un chien guide épatant ! J’ai admiré la complicité qu’il avait avec son maître et la sympathie dont il faisait preuve à mon égard. À cette époque, mes enfants étaient encore petits et la canne m’offrait peu d’autonomie. Lorsque  Monsieur Romero m’a fait tenter l’expérience  d’un chien guide, ma vie a changé !

Le chien guide nous apporte plus que de l’autonomie, c’est un être vivant, un membre de la famille. Ce sont des êtres intelligents qui réfléchissent, nous comprennent et le dialogue instauré avec eux, nous permet de tisser un vrai lien.  

  • Qu’est qui a changé dans votre quotidien personnel et professionnel ?

La dynamique est transformée, ainsi à toute heure du jour et de la nuit, on peut solliciter le chien, à la différence d’un proche ! Personnellement, le chien m’a permis d’avoir un plus grand confort dans tous mes déplacements, devenus à la fois plus rapides et plus sûrs.

  • 2020-chien-guide-antoine-isseo-1.JPG
  • 2020-chien-guide-antoine-isseo-2.JPG

C’est un lien social facteur d’épanouissement ! Le contact avec les autres change, le chien permet par exemple d’engager la conversation,  il est moins vecteur « d’apitoiement » que ne l’est la canne. Il a transformé ma vie. 

Si je n’avais pas eu de chien, ma carrière sportive aurait été très réduite et je n’aurais pas pu me déplacer aussi souvent. Plus je progressais, plus j’avais besoin d’être disponible et d’avoir une certaine liberté de mouvement, mon chien me permettait d’arriver détendu aux différentes compétitions nationales et internationales.

Avec  Isséo, on arrive toujours à bonne destination. Même à 10km de chez moi, il retrouve toujours le chemin de la maison.

  • Comment décririez-vous le lien que vous avez avec votre chien ?

On a une vie particulière avec chaque chien, ils nous apportent tous à leur façon quelque chose de différent et on forme avec chaque chien un nouveau binôme.

Ce sont eux qui me choisissent, je laisse au chien l’initiative de me séduire. Quand on instaure une bonne osmose avec son chien guide et une confiance mutuelle grâce à la compréhension,  il donne le meilleur de lui-même. Je veille à ce que mon chien soit bien avec moi et que je sois bien avec lui.

J’aime les chiens avec du caractère, car ce ne sont pas des automates. Chaque chien a sa personnalité et pour que la relation s’installe, il faut une bonne communication entre nous.

Isséo aura 8 ans au mois de mai et je sens qu’il est au meilleur de son potentiel.

  • Quel rôle a joué l’école dans votre suivi ?

J’ai toujours été bien accompagné par l’école. Je souhaite qu’elle soit toujours aussi soucieuse de qualité, performante et à l’écoute des personnes déficientes visuelles.

Grâce à mon chien, je vis des aventures et une vie fabuleuses. Tous mes chiens ont toujours eu un impact positif sur ma famille et mes proches.