L'histoire de Lorn

Index de l'article

Lorn assis confortablement sur un petit pneu

Lorn* est né le 3 septembre 2015

J'ai 3 frères: Légo, Loops et Lévada et 5 soeurs: Leffie, Layfa, Linzy, Louad et Lena.

Vous me reconnaitrez facilement grâce à mon collier noir.

Ma Maman, Effie jouait beaucoup avec nous mais elle nous a aussi appris à bien nous comporter avec elle et entre-nous.

La présence de la mère est primordiale pour une bonne socialisation des chiots c'est pourquoi elle reste avec eux le plus longtemps possible.

Effie est maintenant retournée chez sa famille d'élevage. 

*Lorn ou Lorm? Si vous avez lu "Lorm" c'est qu'une coquille s'est glissée dans votre document

Où est Lorn?

Un indice: Mon nouveau collier me gène....

 La période d'éveil, de 0 à 3 mois et demi

Pour devenir un chien guide, Lorn devra avoir les mêmes qualités que ses parents:

  • d'excellentes capacités d'adaptation
  • une excellente relation à l'Homme, aux congénères canins et non canins ( chats, volatiles,...)
  • de bonnes capacités cognitives
  • et enfin le plaisir de travailler et de partager

Afin de connaître, de révéler et d'accroître toutes ces qualités, dont une partie a été transmise par "dame nature " (génétique), Charlène et Effie lui font suivre ainsi qu' à ses sœurs et frères, depuis leur naissance un programme d'éveil rigoureux mais toujours ludique.

Effie et ses chiots
 

Lorn témoigne" je me souviens de ces sorties à la ferme une fois par semaine où Charlène m'a expliqué comment me comporter face aux différents animaux qui m'entouraient. Cela n'a pas été facile au début, j'avais tellement envie d'aller jouer avec les poules. Je me souviens également de ces géants à quatre pattes appelés vaches et chevaux, qui m'impressionnaient tellement, mais Charlène à su me donner confiance et courage pour surmonter cette épreuve.

Plus mon programme avançait plus j'étais serein dans la découverte de nouvelles situations. Charlène était d'ailleurs très fière de moi.

Un autre bon souvenir de cette période au centre d'élevage :
Les mercredis!!
Des enfants venaient partager quelques heures de jeux et des câlins avec nous.
Il y avait aussi des labyrinthes que je devais résoudre afin de récupérer ma balle, ou mieux un os en bout de course. J'adorais ces exercices qui avaient pour but de mesurer mes capacités d'analyse.

Les sorties en ville toujours sous l'œil bienveillant de l'éducateur qui me rassurait si besoin.
Au début nous étions tous ensemble avec mes frères et sœurs dans une brouette spécialement aménagée pour garantir notre sécurité. "On est plus fort à 9!!!"
Puis petit à petit les sorties se sont faites en groupe restreint.
Une fois, nos vaccins en poche nous avons été posés au sol ...."

Lorn en famille d'accueil

Lorn et Valérie

 Lorn va rester plusieurs mois chez Valérie, sa famille d'accueil.

Ils reviendront régulièrement à l'école pour des séances de travail qui permettront de suivre son évolution et d'adapter les exercices à faire en fonction de son âge et de son apprentissage.

Lorn est maintenant un golden retriever de presque 5 mois. Comme tous les chiots, il découvre son corps et c'est avec sa queue qu'il joue sans arrêt en se tournant dans tous les sens pour l'attraper.
Il aboie en voyant son reflet dans les vitres le soir.

Il est plein de douceur et de malice !!!

Normalement les futurs chiens-guides ne montent jamais sur les canapés... eh bien Lorn a compris tout seul le confort.
Un jour, alors que ma soeur venait avec son petit Coton de Tuléar (un chien minuscule) qu'elle avait gardé près d'elle sur mon canapé pour le mettre à l'abri de la fougue de Lorn, celui-ci, une fois mes invités repartis, a profité de ma courte absence pour se lover dans les coussins du fameux canapé.
En revenant dans la pièce il me regardait avec l'air de me dire : "mais pourquoi le copain était sur le canapé alors que moi je n'avais que le droit de rester couché sur le tapis!"

Lorn aime profiter des bonnes choses.

Il aime aussi prendre la place du conducteur en voiture alors que j'essaie de lui faire comprendre qu'il peut rester au pied du siège passager.

Lorn devra apprendre à rester à sa place de chien. c'est sa famille d'accueil qui lui inculquera "les bonnes manières" ainsi lorsque plus tard il accompagnera son maître partout, il sera plus facilement accepté.

Dans la maison sa place est sur son tapis ou dans sa corbeille, dans la voiture, au pieds du passager...

Lorn sur son coussin

Une rencontre émouvante...

Lorn découvre son premier marché, grâce à son body il a été repéré par beaucoup de monde mais en particulier par un couple dont le monsieur portait de grosses lunettes de soleil. Ils sont venus vers nous pour avoir des informations concernant les chiens guides car inéluctablement le monsieur allait perdre la vue. 
Ce moment d'échange fut très émouvant car Lorn se collait aux jambes de l'homme, on avait déjà l'impression qu'il comprenait sa future mission. 
Ce couple fut très touché de notre rencontre et après de longs échanges nous nous sommes quittés avec un sentiment de plénitude sur les rapports humains qui peuvent être si beaux grâce à nos chiens.


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

L'eau !

Lorn apprend à maîtriser l'eau ! J'avais bien remarqué qu'il n'était pas très attiré par l'eau (pluie, flaques ou mer) alors nous y travaillons afin qu'il ne fasse pas des écarts au moment où il guidera son maître aveugle ou malvoyant. Au bord de l'océan qui était ce week-end en furie, il a beaucoup joué avec l'écume blanche soufflée par les vents violents mais ne s'est pas aventuré à mettre une patte dans l'eau...

 Lorn va apprendre à éviter les flaques d'eau mais il doit aussi les traverser s'il n'y a pas d'autre choix (sans sauter par dessus...)

Les courses

Lorn à la découverte des grands centres commerciaux fait figure de bon élève. Après le passage obligé par les vigiles à qui nous montrons sa carte d'authentification, nous allons un peu partout dans le centre commercial et là Lorn se comporte de façon exemplaire. A chaque halte devant un rayon, il se couche et attend l'ordre pour repartir. Il fait souvent retourner les têtes des clients qui voudraient bien lui faire une caresse mais il doit rester concentré alors on avance.

 Les futurs chiens guides ont une carte d'identification qui leur permet d'entrer dans les lieux ouverts au public interdits aux chiens. Un gilet bleu permet de les reconnaitre.

Lorn couché derrière le caddy fait la queue à la caisse

Des rencontres

Lorn aime la compagnie des autres animaux : il est resté impassible devant une vitrine derrière laquelle se lovaient deux petits lapins et a observé avec beaucoup d'intérêt les souris qui courraient à côté. Nous avons aussi rencontré trois chiens d'assistance très calmes qui ont bien joué avec Lorn, il s'amusait à prendre la laisse de la grande golden pour la promener. A l'occasion d'une balade dans la campagne, Lorn a découvert les chevaux qui ne l'ont pas du tout impressionné. Petit à petit il se familiarise avec tous les animaux qu'il pourra rencontrer.

"Les lignes"

2 mots pour indiquer à Lorn qu'il doit s'assoir au bord du trottoir devant le passage piéton et attendre l'ordre pour traverser la route.

Lorn devant les lignes
Lorn et loops attendent pour traverser

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Les Transports

Une journée parisienne pleine de découvertes...

Partis de banlieue nous avons dû attendre le RER pendant de longues minutes et Lorn n'a pas du tout été impressionné par les bruits stridents des trains qui passaient à toute allure en gare de Maisons-Laffitte. Comme si ce monde nouveau n'avait pas de secret pour lui, il est monté à bord du RER sans la moindre crainte. Nous nous sommes installés dans un coin tranquille pour ne pas déranger les autres voyageurs. Après un long trajet ponctué d'arrêts intempestifs nous voici arrivés à Charles de Gaulle-Etoile. Une fois sortis du RER nous avons suivi le flot des passagers afin de rejoindre le métro, plusieurs escalators nous attendaient mais Lorn a franchi toutes les étapes sans encombres. Le métro avec ses changement ne lui a pas posé de problème.

Lorn dans le métro

Le seul point qu'il reste à travailler est la descente des escaliers ou des escalators : le il a du mal à surmonter le vide de la pent mais en le rassurant doucement il parvient tout de même à descendre.

A la découverte des musées

Après le Grand Palais en février, nous nous sommes rendus cette fois au musée du Quai Branly. Lorn a de nouveau été exemplaire au milieu des collections incroyables qui ne l'ont pas du tout impressionné. A chaque arrêt de la conférencière il se couchait et attendait que je lui donne l'ordre de repartir.

Ce Musée proposant des ateliers pour les personnes en situation de handicap, l'accès de mon élève chien guide n'a pas posé de problème, ils ont l'habitude d'accueillir des chiens guides.  

Lorn visite le musée du Quai Branly

Sortie au théatre

Sortie en famille au théatre... avec Lorn bien sûr!

La foule ne l'a pas du tout gêné, il se faufilait au milieu de tous les spectateurs sans montrer le moindre signe de stress.

Il s'est installé à mes pieds pendant toute la pièce sans bouger. Les rires et applaudissements ne l'ont même pas réveillé !!

Lorn au théatre

Loops

Nous avons eu l'occasion avec la famille d'accueil de son frère Loops de nous retrouver pour faire une journée travail et détente.

Les deux frères s'entendent à merveille et font l'admiration de tous les passants.

Lorn et Loops assis dans l

L'association "Au fil des contes, un fil de vie"

Invité à une « racontée », Lorn a été très à l’aise avec toutes les personnes présentes. Comme à son habitude, il est resté sagement couché au milieu des spectateurs sans se réveiller.

Lorn et l

En tant que filleul de l’association, Lorn a rendu visite au Centre de Loisirs de Marly le Roi lors d’une séance de contes. Les enfants ont pu voir à quel point il est doux et calme.

Des calins

« les compliments ne doivent pas me tourner la tête ....Dans toutes ces rencontres , ce que je préfère , ce sont les câlins et les bisous sans fin. »

Lorn dans le journal de la ville de Marly le Roi


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Une journée de shopping

Grâce à notre carte d'identification et parfois beaucoup de diplomatie, nous pouvons entrer dans tous les magasins y compris les commerces d'alimentation.

Lorn découvre de nouvelles choses et doit faire preuve de beaucoup de patience...

Il a même du apprendre à rester seul sans bouger à la sortie des cabines d'essayage!

Au restaurant

Lorn est parfaitement à l'aise au restaurant où il est très bien accueilli. Il reste bien à sa place et ne quémande pas.

" je connais bien cet endroit , où l'on est très gentil avec moi , j' y ai un peu mes habitudes et la sieste près du feu , j'adore !!
Je me suis très bien comporté , Valérie peut etre fière de moi et j' espère bien y revenir encore ."

Lorn au restaurant

  

Dès la sortie, le travail reprends: "assis, la descente" pour indiquer la première marche.

Lorn indique la marche

Le collier Halti

collier halti

Tous les chiots sont habitués à porter le collier halti. Il permet de tenir le chien par la tête et non pas le cou sur le même principe que le licol d'un cheval. Ce collier sera plus tard utilisé par les éducateurs et si besoin par son futur maître.