Nous soutenir

Remettre toujours plus de chiens guides...

 Tous nos chiens sont remis gratuitement

Plus de 100 personnes attendent encore un chien guide, ce compagnon sûr et fidèle qui changera leur vie. Cela deviendra possible grâce à vous...

Votre implication ou celle de votre organisation dans un projet particulier est, à la fois, garant du succès et de la pérennité de notre mission mais aussi un véritable engagement auprès des personnes déficientes visuelles.

Chaque geste compte...

Vous pouvez aussi nous aider en diffusant l’information à vos proches, votre entreprise, votre notaire,...

Paroles de maîtres et maîtresses de chiens guides

Depuis que j'ai Fonda, ma vie a complétement changé. Rien ne m'arrête.

 

« Un chien guide, c’est la sécurité et l’affection »

Krima et Eros

Premier chien, premier stage de remise en 2011 pour cette jeune trentenaire parisienne. L’arrivée d’Eros est un changement de vie.

Krima et Eros se connaissent à peine mais ils forment déjà une belle équipe dans la cuisine de l’Ecole de chiens guides de Paris. « J’ai toujours su que j’aurai un chien »   explique cette jeune trentenaire qui a découvert sa déficience visuelle au moment de passer son baccalauréat. « Je préparais une épreuve en badminton et j’avais des difficultés à voir le volant. Le verdict est tombé peu après : rétinopathie.  »
C’est lors d’un stage d’apprentissage à la canne qu’elle rencontre un élève chien guide dans le bureau de son éducatrice « J’ai su à cet instant que j’en aurai un » se rappelle la jeune maîtresse.

Aujourd’hui, la présence d’Eros à ses côtés est une source d’énergie renouvelable à l’infini. D’abord parce qu'il efface les obstacles « Je ne subis plus d’accidents de parcours comme lorsque je heurte quelque chose trop vite et que ma canne cogne mon ventre ». Ensuite, le chien guide lui procure une autre forme de perception que le toucher et l’ouie. « Cela me donne quelque chose en plus et cela m’allège en même temps car cela peut être fatigant de « sentir » à chaque fois un arbre, la terre, une plaque d’égout…  ce sont autant de sensations et d’informations que je dois décoder. Eros me décharge de ce travail et me libère d’un stress. » Enfin, un chien guide est source de joie et de confiance en soi : « Eros me rassure car il est vivant. La maladie c’est la peur. Le chien c’est une aventure, c’est la sécurité et l’affection. » Son arrivée est un véritable changement de vie. « J’ai des tas de projets en tête : concrétiser mes ambitions professionnelles mais aussi courir avec lui par exemple. » Pour Krima, qui n’avait plus pratiqué de sport depuis l’arrêt du badminton  et la découverte de sa rétinopathie, cette envie de course à pied est une promesse d’avenir.

Aliénor et Eskiss

« Moi sans chien c’est impossible »

Deuxième chien en 2011 pour cette jeune diplomate qui rêve de voyages au bout du monde avec Eskiss. Elle nous livre son témoignage sur son stage de remise.

« J’ai eu l’honneur d’être l’une des quatre personnes à qui un chien a été remis en septembre. Deux femmes, deux hommes accompagnés d’une éducatrice, d’un éducateur, de trois chiennes et un chien : la parité était presque respectée ! Que dire de cette mémorable remise?... Non seulement le soleil fut des nôtres tout au long de cette semaine et demie passée à l’école, mais en plus, l’ambiance fut excellente, ce qui nous a permis de progresser sereinement avec nos chers quadrupèdes. Les éducateurs qui nous ont accompagnés étaient à la fois exigeants, à l’écoute de nos demandes et d’excellente humeur, ce qui ne gâche rien ! Sans parler des autres salariés de l’école avec qui le contact fut très bon. Cela nous mettait dans un cadre positif et encourageant. De cette excellente ambiance est née une complicité certaine entre nous tous, à tel point que les quatre stagiaires se sont transformés en Club des Cancres, auquel chacun, avec sa personnalité propre, apportait sa précieuse contribution. Ainsi avons-nous ensemble vécu cette aventure, cette succession d’épreuves qui nous ont tous menés à la victoire finale : repartir chez nous avec notre chien au harnais ! Car moi sans chien guide s’est impossible »

Une belle vie sur les ondes et dans la vie

Dominique et Calvin

Dominique a deux métiers et une passion: la radio. Aux manettes de la matinale de Vivre FM le matin, au standard du journal l'Etudiant l'après-midi, il mène ses deux activités avec son troisième chien guide, qui reste à ses côtés à chaque heure de la journée.

Depuis 2004, Dominique assure la réalisation de la tranche matinale (9 à 13 heures) de Vivre FM avec Benjamin Moreau au micro et Calvin, à ses pieds. Tous les trois occupent la même pièce car il s'agit d'un studio américain: pas de vitre ou de cloison séparant l'animateur du réalisateur.


«J'apprécie ce contact direct avec l'invité et Calvin aussi. Il m'aide à créer rapidement le contact avec chaque invité.»
Car à la radio, il faut aller vite et c'est ce qu'apprécie Dominique qui «aime le stress du direct».

L'après-midi, Dominique et Calvin rejoignent la rédaction de l'Etudiant, qui se situe dans un quartier éloigné de la radio et du domicile de Dominique. Là aussi, les deux ont pris leurs habitudes et ont tissé des liens avec le reste de l'équipe du journal. Et le soir il n'est pas rare que les deux fassent une halte dans un bon restaurant pour retrouver des amis de la radio et refaire le monde une partie de la soirée. Dominique aime sa vie trépidante. Grâce à l'aide de son chien guide, il a pu choisir le parcours qu'il souhaitait. Son premier emploi de standardiste coïncide avec l'arrivée de Fayol, un labrador.
«Mon chien guide, je n'en attendais pas autant. Cela m'a beaucoup aidé dans ma vie professionnelle. Je pouvais aller n'importe où, j'étais plus rapide, j'étais moins fatigué».
Cette énergie retrouvée, Dominique la mobilise pour réaliser un de ces vœux le plus cher.
«Grâce à Fayol, j'ai pu faire mon école de radio. C'était un rêve inaccessible jusqu'à son arrivée dans ma vie.»

Il y aura Orus, un Golden en 2000 qui l'a aidé à nouer de nouvelles relations lorsque le journal l'Etudiant a rejoint un grand groupe. Facilement repérée, leur petite équipe s'est rapidement fait de nouveaux amis et relations professionnelles.

Aujourd'hui, avec Calvin un Flat Coated, il rêve à d'autres étapes: faire de la radio sa seule et unique activité? Il y pense en allant du studio au journal car avec son chien guide il ne se focalise plus uniquement sur son déplacement mais peut réfléchir à son invité du jour ou à un futur projet d'émission...

Demander de la documentation sur les legs

Recherchons familles d'élevage proches de Buc (78)

Se renseigner pour devenir famille d'élevage

Septembre 2016
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Prochains événements