Nos publications

   

Flash chien guide d'aveugle

flash avec son harnais de chien guide

Bonjour !... peut-être as-tu déjà entendu mon nom, ou m'as-tu aperçu au détour d'une rue ?
Je m'appelle FLASH, Flash comme un rayon de lumière ou de soleil... et ce n'est pas sans raison.

Mon histoire à moi, ne ressemble à aucune autre. La différence avec mes compagnons, c'est que mon maître me suit, moi, car il ne voit pas ou très peu. Je l'aide, je lui montre son chemin, je le guide.
On dit d'ailleurs de moi que je suis un chien guide d'aveugle*. Je le fais avec beaucoup de plaisir car il me donne toute son affection et sa confiance.
Mais, avant que cette grande et forte amitié existe, la route a été longue et il m'a fallu franchir beaucoup d'étapes pour rencontrer la personne que je guide aujourd'hui.

Si tu veux, je vais te raconter mon histoire... 

Tout d'abord, comme tout être vivant, j'ai un Papa et une Maman. Ils se sont rencontrés dans un centre d'élevage de chiens guides d'aveugles et y sont restés trois jours.

Mon Papa est, à ce que l'on m'a dit grand et fort. Quand à Maman, elle est bien sûr douce et jolie. Tous deux sont très intelligents. Je sais qu'ils ont subi des examens dans une clinique vétérinaire afin de confirmer leur excellente santé. Ils ont ensuite passé des tests d'aptitudes naturelles* avec un éducateur.

Rencontre du papa et de la maman de Flash

Tous ces tests ayant été positifs, leurs chiots avaient ainsi le maximum de chances de devenir un jour chiens guides d'aveugles.

Après cette rencontre, Papa et Maman sont retournés chacun dans leur famille que l'on appelle "Famille d'élevage*".
Maman était très choyée dans sa famille et c'était la première fois qu'elle allait avoir des petits.

Les responsables du Centre donnèrent des conseils sur les soins particuliers à lui apporter pendant cette période.
Par exemple, il fallait augmenter sa ration de nourriture journalière durant les quatre dernières semaines de la gestation* pour qu'elle ne s'affaiblisse pas, et lui donner des vitamines.

Au bout de deux mois, Maman était très grosse. Elle me portait dans son ventre avec tous mes frères et soeurs. Ses maîtres l'avaient habituée à s'installer dans une caisse de mise bas * , large et confortable que l'école leur avait prêtée. Maman s'y est couchée doucement, et c'est ainsi, dans ce berceau que je suis né avec mes huit frères et soeurs. Ce fut long pour Maman et difficile parfois.

La maman de Flash, dans sa caisse de mise bas, met au monde ses petits chiots

A chaque fois que l'un d'entre nous sortait de son ventre, Maman déchirait l'enveloppe qui nous entourait et coupait le cordon qui nous reliait à elle.
Nous avons ainsi poussé notre premier cri. Maman nous léchait ensuite longuement.

Demander de la documentation sur les legs

Recherchons familles d'élevage proches de Buc (78)

Se renseigner pour devenir famille d'élevage

Septembre 2016
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Prochains événements