La déficience visuelle

Une prise en charge adaptée en fonction du type de déficience visuelle

Notre association remet aussi des chiens guides aux personnes malvoyantes. La prise en compte de leur type de déficience visuelle permet de mettre en place une pédagogie adaptée à leur pathologie.

Une orthoptiste travaille spécifiquement auprès des personnes malvoyantes afin d'évaluer leurs capacités visuelles et de les aider à les exploiter au mieux notamment dans leurs déplacements.

  • chien-guide-paris-vision-centrale-1.jpg
  • chien-guide-paris-vision-centrale-2.jpg
  • chien-guide-paris-vision-floue-1.jpg
  • chien-guide-paris-vision-floue-2.jpg
  • chien-guide-paris-vision-parcellaire.jpg
  • chien-guide-paris-vision-peripherique.jpg

Les différents types de malvoyance

Vision centrale ou tubulaire

Vision tubulaire
Vision tubulaire

La vision centrale est due à une perte de vision périphérique. Elle est souvent accompagnée d’une diminution de la vision nocturne et d’une photophobie. La globalité de l'environnement n'est plus perçue et les éléments en mouvements sont mal appréhendés. Dans les déplacements, les problèmes le plus souvent rencontrés sont : la gestion des passants,  la localisation d'une signalétique, la détermination d'un axe de déplacement en zone encombrée, l'orientation, la gestion des obstacles au sol ou sur les côtés, les trajets de nuit. Ces pathologies sont évolutives et avec le temps la vision centrale se rétrécit et peut devenir floue.

 Exemples de pathologies concernées : rétinopathie pigmentaire, glaucome.

Vision périphérique

La vision périphérique signifie une perte de la vision centrale.

Vision périphérique
Cette atteinte visuelle entraîne, entre autres, des difficultés de perception de la précision et des couleurs. Les activités de précision sont difficiles (lecture, couture…) mais l’appréciation globale est possible. Les objets bien contrastés et volumineux sont perçus.
Dans les déplacements, les problèmes le plus souvent rencontrés sont : l’appréciation des reliefs, des distances, des changements de couleurs au sol, des escaliers notamment en descente, les situations lumineuses atténuants les contrastes (temps gris, nuit, pénombre).

 Exemples de pathologies concernées : dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), maladie de Stargardt, neuropathie optique de Leber.

Vision floue

Vision floue
Vision floue

La vision floue peut être isolée ou accompagnée d’autres difficultés (vision périphérique, parcellaire ou centrale) et souvent d'une sensibilité à la lumière.
Les éléments précis et non contrastés ne sont pas perçus.
Dans les déplacements, les problèmes le plus souvent rencontrés sont : l’appréciation des reliefs, des distances, des changements de couleurs au sol, des escaliers notamment en descente, les situations lumineuses atténuants les contrastes (temps gris, nuit, pénombre).

 Exemples de pathologies concernées : cataracte, myopie forte

Vision parcellaire

Vision parcellaire
Ce type de vision est caractérisé par l'apparition d'une ou plusieurs taches de formes différentes dans la vision. Selon la position des taches, cela peut entraîner les différentes difficultés présentées antérieurement pour les autres types de vision. 

 Exemples de pathologies concernées : rétinopathie diabétique, glaucome, décollement de rétine.

Demander de la documentation sur les legs

Recherchons familles d'élevage proches de Buc (78)

Se renseigner pour devenir famille d'élevage

Octobre 2016
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Prochains événements